Lexique

Chimiotherapie : La chimiothérapie est l'usage de certaines substances chimiques pour traiter une maladie. C'est une technique de traitement à part entière au même titre que la chirurgie.


Dendrimères : Les dendrimères sont les nouveaux objets de synthèse de la chimie macromoléculaire. Ces polymères " sophistiqués " possèdent une structure ramifiée qui leur confère des propriétés très particulières. De ce fait, ils ont un avenir industriel très prometteur : ils offrent en effet un large éventail d'applications aussi bien dans le domaine médical (vectorisation de principes actifs, thérapie, imagerie médicale) que dans les adhésifs. 


Fullerènes:   Un fullerène est une molécule polyédrique comportant 60 ou 70 atomes de carbone placés aux sommets d’hexagones et de pentagones formant une cage fermée. Son nom fait référence à l’architecte américain R. Buckminster Fuller et à ses dômes fermés de même forme polyédrique. Les fullerènes ont été découverts en 1985. Ils existent à l'état naturel dans l'espace interstellaire.


Liposome:  Vésicule artificielle, imitant l’enveloppe de la cellule vivante. Elle possède la capacité d’encapsuler et de protéger, par exemple, des protéines ou du matériel génétique. Cette propriété fait que les liposomes sont utilisés comme vecteurs ou transporteurs en pharmacologie et en génétique.


Nanotube : Le nanotube  est une structure cristalline particulière, de forme tubulaire, creuse et close, composée d'atomes disposés régulièrement en pentagones, hexagones et/ou heptagones, obtenue à partir de certains matériaux , en particulier le carbone  et le nitrure de bore.

 

Nanotube de carbone : Les nanotubes de carbone sont une forme de structure cristalline du carbone proche des fullerènes. Ils sont un des premiers produits industriels du domaine des nanotechnologies.

Nanoparticules:  Par nanoparticules, on désigne toutes les particules ultrafines inférieures à 100 nm.

 
Polymère : Molécule de masse moléculaire élevée constituée de monomères unis les uns aux autres par desliaisons covalentes, tels l'amidon et les protéines.
 

 

 

Schéma de l’implant oculaire : 


 
Cellule ganglionnaire : Une cellule ganglionnaire est un type de neurone situé dans la rétine de l'œil qui reçoit une information visuelle des photorécepteurs via de nombreux intermédiaires cellulaires tels que les cellules bipolaires, les cellules amacrines, et les cellules horizontales. Les axones des cellules ganglionnaires de la rétine sont myélinisés. La partie myélinisée se situe en dehors de l'œil. Ces axones forment le nerf optique et sont connectés au corps genouillé latéral dans le cerveau

 
Conjonctive : La conjonctive est une membrane muqueuse transparente qui tapisse l'intérieur des paupières et les unit au globe oculaire sur lequel elle se poursuit jusqu'à la cornée. Cette membrane produit le mucus qui tapisse et lubrifie la surface de l'œil

 
Le cristallin : Le cristallin est une lentille biconvexe de l'œil qui concentre les rayons lumineux sur la rétine.

 
Fovéa : La fovéa, la zone centrale de la macula, est la zone de la rétine où la vision des détails est la plus précise. Elle est située dans le prolongement de l'axe optique de l'œil

 
La choroïde : La choroïde]est l’une des couches de la paroi du globe oculaire, située entre la sclérotique à l’extérieur et la rétine à l’intérieur.

 
L’humeur aqueuse : L’humeur aqueuse est un liquide transparent à faible viscosité, dépourvu d’éléments figurés du sang, continuellement filtré et renouvelé qui, avec le corps vitré, maintient la pression intra-oculaire et la forme du globe oculaire. Il occupe la chambre antérieure de l'œil

 
L’Humeur vitrée : Entre le cristallin et la rétine se situe un large compartiment contenant une substance gélatineuse transparente. Ce compartiment est connu sous le nom de corps ou d'humeur vitré. Ce fluide maintient la rétine en place et assure la forme sphérique du globe oculaire.

 Sclérotique : Membrane externe, fibreuse et résistante, formant le blanc de l’oeil. 

 
Schéma des neuroprothèse : 

La gaine de myéline : La gaine de myéline est une enveloppe faite d'un tissu graisseux blanc qui recouvre les neurones du système nerveux périphérique.

La myélanisation : La myélinisation est le mécanisme de production de la gaine de myéline, qui sert à protéger les axones des cellules nerveuses et participe au déplacement saltatoire du potentiel d'action lors du transfert d'information le long de l'axone.

 
Les boutons synaptiques : Les boutons synaptiques sont les extrémités de l'arborisation terminale d'unneurone.

 

Nœud de Ranvier : Un nœud de Ranvier, du nom de son découvreur Louis-Antoine Ranvier, est un amincissement de la gaine de myéline entourant un axone dans le système nerveux, il permet la conduction saltatoire d'un influx nerveux (potentiel d'action).

 

Schéma choléaires :


Chochlée: Canal auriculaire impliqué dans l'audition et souvent a l'origine d'une audition déffectueuse.

Trompe d’eustache : La trompe d'Eustache ou trompe auditive est un conduit osseux et fibro-cartilagineux reliant la paroi antérieure de l'oreille moyenne au rhinopharynx, c'est-à-dire l'arrière-nez.

embryon surnuméraire : L'existence d'embryons surnuméraires s'explique parce que la technique de fécondation a un caractère aléatoire : on fait donc plusieurs essais de fécondation simultanément. Parmi les fécondations réussies, deux à trois embryons sont généralement choisis pour se développer et donner un enfant. Les autres embryons peuvent être conservés pour que les parents aient plus tard un nouvel enfant. C'est lorsqu'ils renoncent à ce projet que les embryons restants deviennent des embryons surnuméraires.

diagnostic préimplantatoire : Le diagnostic préimplantatoire (DPI) est un ensemble de techniques permettant de connaître précocement les caractéristiques génétiques d'un embryon, quand la fécondation a été réalisée in vitro. Le diagnostic préimplantatoire permet de sélectionner un embryon pour qu'il soit implanté dans le corps de la mère tout en s'assurant qu'il soit exempt d'une affection génétique autosomale ou liée à un chromosome sexuel, ou d'une anomalie chromosomique. Le diagnostic préimplantatoire peut être par exemple utilisé lorsque l'un des parents est atteint d'une maladie telle qu'une myopathie ou la mucoviscidose.


 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site